La première semaine en Finlande

L’été 2012 en Finlande : ma visite en Finlande cette année m’a plus permis de découvrir l’art Finlandais ainsi que leurs musées. Dès ma première semaine j’ai visité le musée Amos Anderson, Made in Kallio, atelier de design pour fabrication des chaussures, conception des tenues et beaucoup d’autres choses et ensuite le musée Ateneum. J’étais vraiment émerveillée par les œuvres finlandaises et j’ai réalisé une fois encore l’importance et le rôle qu’un musée peut jouer dans la vie d’un être. Ces musées que j’ai visités sont toujours remplis des touristes venus des pays différents ainsi que la population Finlandaise et cela laisse à savoir l’importance qu’ils accordent à l’art.

Les réserves du musée Ateneum sont de gigantesques salles avec des œuvres rangées par ordres et par catégories ainsi que de confortables caisses d’expédition des œuvres. Par exemple si certaines œuvres sont sollicitées par les musées voisins ou à l’étranger ces caisses sont utilisées pour le transfert de ces œuvres pour éviter des dommages. J’envie aussi le secteur de la radiographie. Dans cette salle l’appareil permet de détecter les dommages causés à certaines œuvres par le temps et les corps étrangers afin d’y remédier. On dirait dans un centre de santé. Les œuvres sont précieuses et des soins leurs sont accordés à chaque fois que le besoin y ait.

Georgette Singbe

This slideshow requires JavaScript.

Advertisements

TIME – holiday of Villa Karo

Art, exchange and entertainment all combined via young Cultural Center, “Villa Karo” enrich the environment in Grand-Popo. Arrivals and departures of artists to and from Finland is a routine I have followed for eleven years now. Projects by Finnish and African Scholarship holders keep the whole village alive. Frequent visits by school children from all parts of central and southern Benin to the center contribute a lot to our activities with Le Petit Musée at center stage. Monthly concerts, weekly film projection and occasional children’s workshops animated by internal & external cultural partners combined with other social activities in Lissa Gbassa account for our importance to the village in particular and to the whole community in general.

 
For maintenance reason, the house is closed for a period of two months now. Staff members recoiled into their nests to gather new energies, restaurants and roadside food vendors are all conscious of the long holidays. Zemidjans at the carrefour are more than bulletin board to unaware visitors to Villa Karo during this period.  Chao Chao.

Kwassi D. AKPLADOKOU